Thursday, August 13, 2015

La "Vergasungskeller" d’Auschwitz

Annexes: La «Vergasungskeller» d’Auschwitz [67]

Le chef de la direction centrale des constructions de la Waffen S.S. et de la police à Auschwitz, capitaine S.S. [68] au chef de l’office du groupe C, général de brigade S.S. et général-major de la Waffen S.S ., Dr. ing. Kammler [69] à Berlin-Lichterfelde-Ouest, le 29 janvier 1943 ; (commande) objet : crématoire II, état du bâtiment [70]
Le crématoire II a été achevé grâce à l’emploi de toutes les forces disponibles, malgré des difficultés immenses et un temps de gel, par des équipes de jour et de nuit, à l’exception de quelques détails de construction. Les fours ont été allumés, en présence de M. l’Ingénieur principal Prüfer, de l’Entreprise Topf et fils, Erfurt, chargée de leur construction, et ils fonctionnent parfaitement. Le plafond en béton de la cave aux cadavres [Leichenkeller] n’a pas pu encore être décrépi en raison de l’action du gel. Cela est toutefois sans importance étant donné que la cave de gazage [Vergasungskeller] peut être utilisée à cette fin. L’Entreprise Topf et fils n’a pas pu livrer à temps le dispositif d’aération et de desaération commandé par la direction centrale des constructions en raison de l’indisponibilité en wagons. Après l’arrivée du dispositif d’aération et de desaération, l’incorporation de celui-ci sera aussitôt commencée de sorte qu’on peut prévoir que le 20 février 1943, il sera complètement en service. Un rapport de l’ingenieur-contrôleur de l’Entreprise Topf et fils est ci-joint.
Note de PHDN : un fac-simile et une transcription du document original sont en ligne sur PHDN :
http://www.phdn.org/histgen/auschwitz/19430129-vergasungskeller.html

Notes

67. Voir le chapitre III.

68. Karl Bischoff.

69. Hans Kammler.

70. G. WELLERS, Les Chambres à gaz ont existé : des documents, des témoignages, des chiffres, Gallimard, Paris, 1981, p. 85.

Source: Site PHDN (France)
http://phdn.org/negation/steinberg/keller.html
Book: Les yeux du témoin et le regard du borgne. L’Histoire face au révisionnisme; Maxime Steinberg

No comments:

Post a Comment

LinkWithin

There was an error in this gadget